Dons contact

Table Suisse

En 2015, Table Suisse a redistribué 4321 tonnes d’aliments d’une valeur de 28,2 millions de francs. Cela représente 17,1 tonnes de denrées d’une qualité irréprochable, que nous remettons gratuitement jour après jour à des institutions sociales telles que des foyers pour sans-abris, des soupes populaires, des centres d'accueil d'urgence ou d’autres œuvres d’entraide.

Les débuts

Sous l’égide de la fondation Hoffnung für Menschen in Not, établie à Chiètres, le projet Table Suisse a été créé et organisé selon le modèle américain de City Harvest et des Tables berlinoises. C’est Yvonne Kurzmeyer qui a eu idée de redistribuer en Suisse des denrées alimentaires excédentaires aux personnes touchées par la pauvreté. « J’avais vu à la télévision un reportage sur l’organisation City Harvest à New York, qui répartissait des aliments aux sans-abris. Cette idée m’a inspirée. Sur Internet, je suis tombée sur l’organisation allemande Deutsche Tafel. Ce concept m'a convaincue. Je l’ai repris en l’adaptant à la Suisse avec l’aide du cabinet McKinsey », résume Yvonne Kurzmeyer. En décembre 2001, elle ouvre à Berne le premier site de Table Suisse.

« A cette époque, le thème de la pauvreté était encore tabou dans la société helvétique. Il était difficile de faire voir aux Suisses que leur pays comptait lui aussi son lot de pauvres ». Yvonne Kurzmeyer souhaitait s’engager en Suisse. « Les pauvres ne sont pas cantonnés aux pays en développement. Nombre d’entre eux vivent aussi en Suisse, sous nos yeux, et ont besoin sans attendre de notre aide. Table Suisse est synonyme de suivi direct : il est facile de savoir où et à qui parviennent l’argent et l’aide ».

Désormais, le projet Table Suisse est implanté dans douze régions de Suisse, compte 38 véhicules et distribue chaque jour environ 18 tonnes d’aliments.

 

Dans ces régions, nos partenaires Partage (Genève) et Table couvre-toi sont présents.

 

Le travail au quotidien

Table Suisse collecte des produits alimentaires excédentaires d’une qualité irréprochable auprès des grands distributeurs, producteurs et détaillants, puis les redistribue gratuitement à des institutions sociales qui s’occupent de personnes touchées par la pauvreté. Les denrées, dont la date de vente est passée mais pas la date limite de consommation, sont en parfait état et peuvent ainsi être judicieusement utilisées au lieu d’être jetées.

Nous n’apportons pas notre soutien à des personnes individuelles dans le besoin, et délivrons exclusivement les aliments à des institutions sociales.


 

  • Table Suisse sensibilise la population à la pauvreté qui règne en Suisse, notamment par le biais de la Journée de la Soupe, l'action nationale de collecte de dons.
  • Table Suisse fait également office de tremplin pour réintégrer des individus sur le premier marché du travail.
  • Table Suisse rassemble. Bénévoles, civilistes et participants à des programmes pour chômeurs œuvrent ensemble au quotidien pour les personnes dans le besoin.
  • Avec d'autres organisations, Table Suisse contribue à réduire le gaspillage alimentaire.

 

Financement

Notre travail est exclusivement financé par la générosité de nos partenaires principaux, de fondations et de personnes privées. L'Association Table Suisse Fundraising s’engage elle aussi dans la collecte de fonds.

Chaque région est dirigée par un(e) responsable professionnel(le), entouré(e) de bénévoles, de personnes issus de programmes pour chômeurs, de bénéficiaires de l'aide sociale et de civilistes. De plus, chaque région est dotée d’infrastructures propres et de fourgons frigorifiques.

La fondation Hoffnung für Menschen in Not et le projet Table Suisse sont exempts d’impôts. Suivant les lois fiscales en vigueur dans les différents cantons, les dons peuvent être déduits en partie ou même totalement des impôts.