Dons contact

La pauvreté en Suisse

La pauvreté se définit comme une insuffisance de ressources (matérielles, culturelles et sociales). Les personnes touchées sont exclues du niveau de vie minimal reconnu comme acceptable en Suisse.

En règle générale, c’est la pauvreté monétaire qui fait l’objet d’une définition. L'indicateur « Taux de pauvreté » exprime la part de la population dont le revenu se situe en dessous d'un seuil de pauvreté défini sur le plan financier. 

Selon des chiffres de 2016 de l’Office fédéral de la statistique (OFS), la pauvreté touchait 615 000 personnes ou 7,5% de la population résidante permanente dans des ménages privés, qui étaient donc pauvres au sens de la définition de l’OFS.

14,7% de la population vivant en Suisse est exposée au risque de pauvreté, soit près d’une personne sur sept.

Armutsbetroffene in der Schweiz

 

7,5% de la population sont directement touchées par la pauvreté

Armutsbedrohte in der Schweiz 

 

14,7% de la population sont menacées par la pauvreté

 

Working poors : quand le salaire n’empêche pas la pauvreté

Qui sont les working poors ?

Les working poors sont des personnes qui exercent une activité professionnelle ; néanmoins, leur revenu ne leur permet pas franchir le seuil de la pauvreté. Il s'agit donc d’après l’OFS de « travailleurs pauvres ».

TRAVAILLEURS PAUVRES

En Suisse, 140 000 personnes qui exercent une activité professionnelle sont concernées par la pauvreté, à la fois en termes de revenus et de privations.

Seuil de pauvreté

En 2016, le seuil de pauvreté se situait en moyenne à 2247 francs par mois pour une personne seule et à 3981 francs par mois pour un ménage avec deux adultes et deux enfants.


Source : Office fédéral de la statistique