Dons contact

Gros plan sur la pauvreté en Suisse

La pauvreté se définit comme une insuffisance de ressources (matérielles, culturelles et sociales) telle que les personnes sont exclues du niveau de vie minimal reconnu comme acceptable dans le pays où elles vivent. En règle générale, c’est la pauvreté monétaire qui fait l’objet d’une définition. Pour ce faire, deux types d’approches sont d’ordinaire adoptés : l’approche absolue et l’approche relative.

Le taux de pauvreté se base sur un seuil « absolu » : dans ce cas de figure, sont considérées comme pauvres les personnes qui n’ont pas les moyens financiers d’acquérir les biens et services nécessaires à une vie sociale intégrée. Cette approche de définition se rapporte ainsi au minimum social vital.

Selon des chiffres de 2014 de l’Office fédéral de la statistique (OFS), la pauvreté touchait 570 000 personnes ou 7% de la population résidante permanente dans des ménages privés, qui étaient donc pauvres au sens de la définition de l’OFS.

14,6% de la population vivant en Suisse est exposée au risque de pauvreté, soit près d’une personne sur sept.

Source : Actualités OFS, publication de mai 2017

 

La pauvreté est indissociable de notre société d'abondance

test 

Personnes directement touchées par la pauvreté

En Suisse, 7% de la population ou quelque 570 000 personnes souffrent d’importantes privations (matérielles, culturelles et sociales). Elles sont donc pauvres au sens de la définition de l’Office fédéral de la statistique. En d’autres termes, elles n’ont pas les moyens financiers d’acquérir les biens et services nécessaires à une vie sociale intégrée.

7% des habitants ou 570 000 personnes sont affectés par la pauvreté.

93% de la population n'est pas concerné directement par la pauvreté.

 

test  Menacées par la pauvreté

Des 8.107 millions de personnes recensées dans des ménages privés, environ 14,6% soit 1.184 million ou une personne sur sept sont menacées par la pauvreté.

1.184 mio. de personnes – une personne sur sept – sont menacées par la pauvreté


100% = 8.107 millions de personnes

Statistique sur les personnes menacées par la pauvreté en Suisse, dates 2015 

 

Working poors : quand le salaire n’empêche pas la pauvreté

Qui sont les working poors ?

Les working poors sont des personnes qui exercent une activité professionnelle ; néanmoins, leur revenu ne leur permet pas franchir le seuil de la pauvreté. Il s'agit donc d’après l’OFS de « travailleurs pauvres ».

Seuil de pauvreté

En 2015, le seuil de pauvreté se situait en moyenne à 2239 francs par mois pour une personne seule et à 3984 francs par mois pour un ménage avec deux adultes et deux enfants de moins de 14 ans.

Travailleurs pauvres

En Suisse, 145 000 personnes qui exercent une activité professionnelle sont concernées par la pauvreté, à la fois en termes de revenus et de privations.


En raison de l’évolution des bases de données et d'adaptations du concept, les analyses de la situation de la population exerçant une activité professionnelle ne sont plus comparables avec le taux des working poors publié jusqu’à présent par l’OFS.


Source : Office fédéral de la statistique, mai 2017